Soutenir l’intégration socio-professionnelle des publics migrants dans le domaine de la dépendance

L’objectif du projet MiCare se fonde sur une approche gagnant-gagnant: soutenir l’intégration socio-professionnelle des publics migrants dans le secteur de l’emploi direct entre particuliers, tout en améliorant la qualité d’accompagnement à domicile des personnes âgées.

Les migrants, et en particulier les femmes migrantes ressortissantes de pays tiers, sont confrontés à un manque d’intégration dans les marchés du travail européens et, dans une large mesure, sont concentrés dans des secteurs de l’économie traditionnellement liés au travail reproductif non rémunéré, et donc non reconnu et sous-évalué, comme le travail domestique (OIT, 2013). Or, ce dernier reste l’un des principaux domaines d’emploi accessible pour les femmes migrantes (Eurostat, 2012) et sont mis en avant par les décideurs politiques comme des opportunités d’intégration des femmes migrantes sur le marché du travail. Le projet MiCare vise donc à faciliter cette intégration.

Chiffres clés

Les travailleurs du secteur des services aux personnes et aux ménages (PHS)

Selon les données les plus récents au niveau de l’UE, le secteur des Services aux personnes et aux ménages (PHS en anglais) représente 8 millions d’emplois, ou bien 4% de tous les emplois (moyenne UE), dont 91% sont des femmes (UE 24 – EFSI, 2018). En effet, l’étude du Cedefop “Skills Panorama Report on Care workers: skills opportunities and challenges (2019)”, ce secteur offre de nombreuses opportunités d’emploi. L’augmentation de la demande est d’ailleurs croissante dans ce secteur d’activité.

Cependant, il est faux de penser que toute personne peut exercer une activité de services aux personnes et aux ménages (« personal and household services », PHS, en anglais). En effet, ces activités requièrent des compétences spécifiques et des savoir-être qui sont souvent sous-estimées. Et les travailleurs des PHS ne sont pas vraiment remplaçables, puisque de nombreuses compétences leur sont demandées, telles que des compétences linguistiques (notamment lorsqu’ils accompagnent des enfants ou des personnes âgées), des savoir-être, de la minutie et de l’autonomie » (Deutscher Frauenrat, 2013).

Le vieillissement de la population européenne

En 2020, les personnes âgées (+65) représentaient 20,6 % du total de la population et en 2050 ce pourcentage devrait arriver à presque 30% dans l’EU (Eurostat, 2019). This will result into a growing demand of PHS (personal and household services) and some estimations state that at least 5 million jobs are to be created (EFSI, 2018) and even 20 million (Blueprint about Digital Transformation, 2017). 

Les compétences visées par le projet MiCare

Le Panorama des compétences a souligné que les professionnels du secteur des PHS seront amenés à répondre aux nouvelles opportunités de services liées au vieillissement de la population. Il existe en effet, un besoin croissant de compétences et de savoir-être, telles que la communication, l’écoute active, la clarté d’expression, la diplomatie, l’empathie et la négociation. Ces professionnels devront également mobiliser des compétences sociales et transversales, notamment le sens de l’observation pour veiller à la santé physique et mentale des personnes âgées au quotidien, et le respect des consignes pour prévenir tout risque.

De ce point de vue, le projet MiCare est en adéquation avec le programme Erasmus+ 2020, qui accorde une attention particulière aux actions menées en faveur de l’inclusion et de la diversité, notamment culturelle et linguistique, grâce à des méthodes de formation plus diversifiées et adaptées.

Les résultats attendus du projet MiCare

01.

MiCare rapport d’analyse comparative

Un rapport comparatif portant sur l’offre existante en Europe en termes de soutien à l’intégration et de formation pour les migrants. Ce rapport établit une vue d’ensemble des différentes formations et des outils de professionnalisation dédiés aux publics migrants dans chaque pays partenaire. Il propose également un recueil de bonnes pratiques à travers l’UE.

IO1 Rapport d’analyse MiCare

02.

MiCare référentiel de compétences clés

Un référentiel définissant les compétences clés requises pour les publics migrants intervenant au domicile de personnes âgées, suivi d’un référentiel de formation comportant une partie commune à tous les pays participants et une partie spécifique, adaptée aux besoins et au contexte de chaque pays. Ces éléments sont en accord avec le CEC et la méthodologie ECVET autant que possible.

03.

MiCare outil de positionnement

Un outil de positionnement professionnel permettant d’évaluer les connaissances et les compétences des travailleurs migrants, d’identifier les compétences manquantes et comment les acquérir à travers des formations spécifiques.

04.

MiCare kit de formation

Un ensemble de ressources pédagogiques conçues pour soutenir l’intégration socio-professionnelle des publics migrants, axé sur les aspects culturels et linguistiques, la communication et les compétences relationnelles. La formation sera dispensée en accord avec les principes EQAVET afin de pouvoir évaluer son efficience et l’améliorer si besoin.

05.

MiCare recommandations d’utilisation des résultats du projet

Un guide pratique pour l’utilisation des outils et des résultats produits par le projet. Ce guide vise à faciliter l’utilisation des résultats par d’autres acteurs européens. Il fournit également des préconisations aux décideurs politiques, contribuant ainsi à l’amélioration de l’offre de formation pour les publics migrants, ainsi qu’à l’amélioration de la qualité d’accompagnement des personnes âgées.